MARIE – « UN CANCER. DEUX VIES. PLEIN D ENVIES. »

Je marchais comme un funambule sur le fil de ma vie depuis si longtemps, sans même réaliser parfois tout ce qui m’entourait. Le petit robot que j’étais marchait bien, je travaillais jusqu’à 17 heures par jour parfois, je courais beaucoup pour tout, je venais de rencontrer après cinq ans de célibat un homme vraiment super, mes deux enfants l’aimaient, tout était parfait et il aura fallu ce coup de vent, celui qui te fait perdre l’équilibre, qui fait basculer ta vie en une seconde, en une phrase… « Vous avez un cancer. »

Boum… là le temps se suspend, t’es dans une espèce de bulle. Les choses s’enchaînent très vite, je ne réalisais pas trop tout, je passais d’un rendez-vous à l’autre, j’écoutais tout ce que l’on me disait, mais déjà je sentais en moi un décalage. J’avais l’impression de regarder un film, sauf que là c’était moi que je regardais… j’étais perdue mais je savais au plus profond de moi qu’il fallait que je donne tout ce qu’il me restait comme force pour me battre, car oui j’étais en guerre: ma vie à défendre quoi!!

Il a fallu couper mes longs cheveux bouclés très court avant de les raser trois jours plus tard puis mes cils et mes sourcils sont tombés quelques temps après.
Je vis alors une autre personne dans le miroir, doucement mon ancien moi était gommé par la maladie pour faire place à un nouveau moi avec un regard bien différent sur la vie.

Je me suis dit : tu en as fait du chemin pour arriver jusqu’ici, quand tu seras prête tu me diras qui tu es… Mais prends ton temps.
Car finalement j’étais en train d’apprendre qui j’étais , qui j’étais vraiment au plus profond de moi. Tout surgissait de mes entrailles, tout ce que j’avais envie d’accomplir depuis si longtemps me semblait possible … de là plus rien n’allait être pareil, forcément j’avais envie de bouffer la vie.

Alors c’est ce que je m’évertue de faire, afin de guérir et de renaître pleinement.

C’est fou le nombre de barrières que l’on se met pour ne pas faire les choses ou vivre ce que l’on a tout simplement envie.

C’est à ce moment-là que j’ai décidé en parallèle des traitements de me lancer dans une formation pour être naturopathe sur trois ans, j’ai toujours voulu aller vivre au bord de l’océan, alors je vais déménager au Pays Basque cet hiver, pour vivre au plus près de lui. J’ai tant d’envie que je suis obligée de les écrire sur un cahier, car j’espère bien les réaliser et vivre longtemps encore.

C’est une nouvelle personne que je regarde dans mon miroir, encore plus forte et plus contemplative de la vie… J’ai du renoncer à bien des choses mais j’ai tant appris aussi sur moi, sur la vie, chaque jour je suis heureuse d’être encore là.

J’ai eu la chance d’être entourée de beaucoup d’amour aussi de mon homme qui n’est pas parti alors que l’on venait de se rencontrer, ce qui a renforcé encore plus notre amour, de mes enfants et de mes amis. Cela compte dans dans la guérison.

C’est une longue traversée, une épreuve qu’on oublie jamais, comme je n’oublierai jamais le miracle du moindre geste… La lumière de cette émerveillement de chaque instant… Mon cœur tient et il ne pourra plus que battre chaque jour pour ce qui est essentiel.

N’oubliez pas, chaque seconde qui passe nous ne la revivrons pas, alors… Vivez!!

Prenez soin de vous.

Merci Marie pour ce témoignage poignant. Si vous souhaitez contacter Marie, c’est possible par ici.

« Le vrai bonheur ne dépend d’aucun être, d’aucun objet extérieur, il ne dépend que de nous. »

Tenzin Gyatso Dalaï-lama.

2017-09-07T11:29:48+00:00 - septembre 2017 -|Tags: , , , |