DONNER C’EST RECEVOIR ET RECEVOIR C’EST DONNER

Alors que l’on parle d’aller passer la journée de demain dans un superbe Cenote ici au Mexique, l’un de nos amis, Matias, s’excuse en souriant. Il ne peut pas venir, doit faire vraiment attention tant qu’il n’a pas trouvé de travail. Spontanément, l’un des autres propose avec joie de lui offrir la journée.

Je vous écrivais la semaine dernière sur l’importance de savoir recevoir. Autant que de savoir donner. Et de mon propre apprentissage sur le sujet. Heureuse d’être témoin de ce bel élan, je suis sincèrement triste quand Matias refuse gracieusement la proposition.

Il nous prive du plaisir de lui offrir ce dont il manque en ce moment et que nous pouvons nous permettre de lui donner sans rien attendre en retour. Mais aussi et surtout de sa formidable présence toute la journée. L’aventure au Cenote ne sera pas la même sans lui, surtout si ne le savons seul à l’appartement.

Je n’ai pas osé proposer ouvertement moi-même de lui offrir la journée car ne le connaissant que depuis 6 jours, j’ai pensé qu’il serait plus mal à l’aise encore. Mais comme chaque jour, il me demande de lui partager un enseignement de mon voyage, je le suis discrètement dans sa chambre et partage avec lui un angle de vue qui m’aide quand j’ai moi-même de la résistance à simplement recevoir.

« Matias, tu aimes donner n’est ce pas ? »

« Evidemment ! »

« Tu ressens de la joie quand tu donnes, quoi que ce soit, de ton temps, de ton énergie, de ton argent, à quelqu’un d’autre? »

« Oui énormément. »

« S’il te plait, ne nous prive pas de cette joie aujourd’hui. Federico propose de t’inviter et je serai ravie de partager avec lui. Laisse nous t’inviter. Il n’y aucune gène à avoir, c’est totalement sincère de notre part. Simplement accueillir et recevoir. Et accessoiremment, ne nous prive pas de ta présence, la journée ne sera pas la même sans toi ! Il y a finalement autant de générosité à recevoir qu’à donner.

La vie n’est que circulation, tout doit circuler sans cesse avec fluidité. Aujourd’hui, il s’agit d’argent, demain ce sera autre chose. Dans un sens aujourd’hui, puis surement dans l’autre demain.

Depuis que je suis arrivée, sans me connaitre, tu m’as donné en permanence de ta lumière, de ta gaité, ton écoute bienveillante et entourée de mini-attentions. Sans parler du fait que je dois quasiment me battre pour participer aux courses.

A chaque instant, on reçoit et on donne sans cesse. Autorisons nous à donner de manière plus fluide, sans culpabilité et sans tabou surtout quand il s’agit d’argent.
Promets moi d’y penser. »

« On n’est jamais heureux que dans le bonheur que l’on donne. Donner c’est recevoir.  » Abbé Pierre

2017-09-04T12:38:06+00:00 - juin 2017 -|Tags: |